De plus en plus dans les salles de cinéma, on regarde des projections de films en 3D. Cette technologie appliquée dans la réalisation des films permet aux spectateurs de se plonger dans l’univers de la production et de vivre de sensations fortes comme l’impression de pouvoir toucher les personnages du film ou d’attraper un oiseau au vol. Du point de vue du spectateur, cela semble magique mais il n’a pas de la magie la dedans mais de la technologie, alors comment à marche ? Cette technologie ingénieuse fonctionne en exploitant la vision spatiale humaine, ce qui implique un équipement spécial : un projecteur spécial, des lunettes 3D pour les spectateurs et un écran spécialement recouvert. Afin de pouvoir donner une vision tridimensionnelle aux spectateurs dans les salles de cinéma, les perspectives enregistrées doivent être attribuées aux différents yeux c’est la raison pour laquelle il faut des lunettes adaptés et spéciales pour ce type de projection ; et deux types ont été développés.

Lunettes 3D

Les lunettes à obturateur ont des verres qui utilisent des cristaux qui permettent de contrôler le niveau de lumière. Aussi elles sont composées d’un infrarouge qui fait en sorte que chaque œil ne puisse voir qu’une image sur deux en alternance ce qui entraîne un mouvement fluide et permet au cerveau de percevoir l’effet 3D. Les lunettes à filtres quant à elles réfléchissent les images du projecteur 3D ce qui permet aux public de mieux percevoir les images polarisées. Aussi elles garantissent que seules les images correctes tombent sur l’œil correspondant, car celles-ci ne peuvent passer qu’à travers le cristallin droit ou gauche.  Pour ce qui est de faire un choix entre les deux, la plupart des cinéphiles préfèrent les lunettes à obturateur car elles offrent une meilleure qualité d’image même si elles sont plus chères.